Questions et réponses sur le salaire minimum

Pourquoi un salaire minimum fédéral à 15$ par heure?

R:

Encore aujourd’hui, au Canada, un grand nombre de familles qui travaillent à temps plein vivent sous le seuil de la pauvreté.  Nous croyons que n’importe quel travail devrait permettre à chacun et chacune de subvenir à ses besoins de base et à ceux de sa famille. Il n’y a qu’une seule façon d’y arriver : atteindre un salaire minimum de 15$ de l’heure. Un salaire minimum à 15$ de l’heure permettrait à toutes les familles canadiennes de vivre au-dessus du seuil de pauvreté.

Bref, augmenter le salaire minimum à 15$ de l’heure est un acte concret pour réduire les inégalités, ainsi que pour permettre à chaque personne de vivre dignement.

Quelle est la différence entre le salaire minimum et le salaire viable?

R:

Le salaire minimum est le montant minimum légal que l’employeur doit verser à son employé-e. À l’heure actuelle au Québec, une personne seule travaillant au salaire minimum (10,55$/heure) à temps plein (37,5 heures par semaine) a un revenu net de 18 749$ par an. Selon Statistique Canada, le seuil de faible revenu est de 21 359$ par an.  

Le salaire viable est le niveau de salaire minimal qui permet aux travailleurs à temps plein de gagner assez d’argent pour subvenir à leurs besoins de base et à ceux de leurs familles, tout en se donnant la possibilité d’accéder éventuellement à un meilleur revenu. Selon une recherche de l’IRIS, il faudrait un revenu disponible de 24 532$ par an pour une personne seule vivant à Montréal.

Est-il vrai que seuls les adolescents sont payés au salaire minimum?

Après tout, n'est-il pas vrai que seuls les adolescents travaillant pour un peu d'argent de poche sont payés au salaire minimum?

R:

Non. 62% des employé-e-s recevant le salaire minimum ont plus de 25 ans et une proportion significative d’entre eux possède déjà un diplôme d’études postsecondaires. 61% des employé-e-s recevant le salaire minimum sont des femmes.

Contrairement au mythe voulant que le travail au salaire minimum ne soit qu’une réalité passagère, grand nombre des salarié-e-s n’ont pas accès à une augmentation de salaire suffisante pour se sortir de la pauvreté. De plus, on voit de plus en plus d’emplois précaires, qui n’aident personne hormis les employeurs.

Peu importe l’âge, l’éducation ou encore le type de travail, chaque personne mérite d’être payée décemment. 

Est-ce que les entreprises peuvent se permettre de payer un salaire à 15$ de l’heure?

R:

Starbucks, McDonald’s, Subway, Pizza Hut et une grande majorité d’entreprises affichent des profits faramineux et les salaires et bonus des PDG battent des records. La rémunération totale du PDG de Tim Hortons en 2013 était de 3,4 millions $, alors le salaire moyen de ses employés était de 20 400$ par an. Les chiffres démontrent que le PDG de Walmart’s est payé plus par jour que la moyenne du salaire annuel de ses employés.

De plus, les entreprises sous compétence fédérale sont généralement de taille considérable et bénéficient souvent de protections règlementaires; elles devraient donc être parfaitement en mesure de s’adapter à l’augmentation graduelle du salaire minimum.

Seattle présente un excellent exemple : un an après l’application du nouveau salaire minimum, l’augmentant à 12,50$/heure pour qu’il atteigne 15$/heure en janvier 2018, les prix au détail n’ont pas augmenté. Même si plusieurs employeurs craignaient cette augmentation, ils ont trouvé une façon de payer tous leurs comptes, ainsi que leurs employés de façon décente! 

Est-ce que les PME peuvent se permettre une augmentation du salaire minimum?

Mais, Est-ce que les PME peuvent vraiment se permettre une augmentation du salaire minimum à 15$ de l’heure?

R:

Les employé-e-s des PME devraient eux aussi avoir un salaire viable comme tout le monde. Le gouvernement, qui dépense actuellement des millions de dollars en allègements fiscaux pour les grandes multinationales, pourrait arrêter de leur donner des subventions et, au lieu, alléger le fardeau fiscal de petites et moyennes entreprises afin qu’elles puissent payer leurs employés à 15$ de l’heure.

L’augmentation du salaire minimum ne viendrait pas nuire à notre économie?

L’augmentation du salaire minimum ne viendrait pas mettre en péril notre économie?

R:

Souvenez-vous de la crise financière de 2008 chez nos voisins du sud, qui a été causée par l’avidité et la malhonnêteté de Wall Street et des banques américaines. Ce n'est certainement pas les employé-es au salaire minimum qui étaient à blâmer! Ce sont les politiques des grandes entreprises et des spéculations boursières qui présentent un vrai danger pour notre économie.

Augmenter le salaire minimum à 15$ de l’heure permettrait aux travailleurs et à leurs familles de dépenser cet argent sur des biens et des services, ce qui fournirait un grand coup de pouce pour l’économie locale. Les dépenses des consommateurs ont un bien plus grand impact sur la croissance économique que les cadeaux fiscaux offerts aux plus riches, qui empilent leur argent dans leurs coffres-forts. 

De récentes études faites sur l’augmentation du salaire minimum démontrent qu’il n’y a pas eu d’impact défavorable sur le marché de l’emploi. Cela dit, certains craignent une vengeance des entreprises si les travailleurs réussissent constamment à obtenir des augmentations de salaire. Ils peuvent, par exemple, menacer de mécaniser la production pour supprimer des emplois ou encore de les envoyer en sous-traitance à l’étranger. Cependant, la plupart des travailleurs au salaire minimum ont des emplois qui ne peuvent pas être sous-traités à l’étranger facilement. Les caissiers dans les banques, les employés des chemins de fer, les cuisiniers dans les restaurants de fast-food, etc. doivent faire leur travail sur place. Les emplois qui pouvaient être envoyés en sous-traitance l’ont déjà été!

À combien le salaire minimum fédéral?

R:

En 1996, le gouvernement libéral a éliminé le salaire minimum fédéral dans le cadre de son vaste programme de compressions. En l’absence d’un salaire minimum fédéral, ce sont les provinces qui se sont retrouvées avec la responsabilité d’établir un salaire minimum. Cette décision, parmi plusieurs autres, a contribué à l’accroissement des inégalités de revenus.

Plusieurs études démontrent que l’augmentation du salaire minimum contribuerait à diminuer les inégalités de revenus de façon significative. En 2006, la Commission sur l’examen des normes du travail fédérales a recommandé au gouvernement de rétablir le salaire minimum fédéral et de l’ajuster en fonction des seuils de faible revenu établis par Statistique Canada.

Contact

514-729-5342
514-729-5875
Écrire un courriel

1453, rue Beaubien Est, bureau 208
Montréal, H2G 3C6