Pour une réforme du mode de scrutin

petition_reforme_electorale_fr.jpg

Au cours des deux dernières élections, notre système électoral désuet a permis à un parti de détenir 100 % du pouvoir avec seulement 39 % des votes. Par conséquent, des millions de votes n’ont pas compté et la voix d’un trop grand nombre de Canadiens n’a pas été entendue à Ottawa.

La solution est simple, si un parti obtient 39 pour cent des votes, il devrait avoir 39 pour cent des sièges au Parlement. La représentation proportionnelle permettrait de faire en sorte que chaque vote compte peu importe pour qui vous votez.

1 428 signatures

Ajoutez votre nom si vous pensez que 39% des votes ne devraient pas donner 100% du pouvoir.

Est-ce que vous signez?

  • a signé via 2017-08-01 08:47:21 -0400
  • a signé 2017-07-05 10:31:16 -0400
    Monsieur Le député,

    J’ai lu avec intérêt vos articles et vos interventions sur les bancs du gouvernement, et ceux en particulier visant l’augmentation du salaire minimum. Beaucoup d’économistes disent que ce n’est pas le bon moment, que cela causerait des débauches. Pour moi, les raisons sont obscures. Mais ce qu’il est moins c’est la masse monétaire qui pourrait être disponible, si un jugement de la Cour Suprême était simplement appliquée. Elle concerne les services de la dette. Les intérêts de la dette du Canada s’élèveraient à 60 milliards de $ et au Québec 10 milliards de $ Par an.


    C’est le troisième poste après la santé et l’éducation, représente donc une part non négligeable. Je ne suis pas économiste, mais j’ai reçu une information qui semble avoir son intérêt et qui pourraient financer en grande partie cette augmentation.


    Malheureusement, une information provient d’amis qui vivent en Europe!


    J’ai appris que la Loi Rothschild a été annulée, et ce, en appel, par la Cour Suprême du Canada, le 26 janvier 2015. Le gouvernement canadien a été poursuivi par un collectif nommé CODER. Je suis certain que vous êtes au courant de cette information. Cette loi a été jugée anticonstitutionnelle.


    Pour moi, simple citoyen, je me suis intéressé à la dette de mon pays. Je me suis renseigné sur comment fonctionne le gouvernement, ses profits et ses dépenses. Quand je suis tombé sur l’information concernant les changements des règles du jeu sur la masse monétaire, j’étais je l’avoue un peu choqué. Savoir qu’avant les années 70, plus précisément 73 en France avec la Loi Pompidou, et quelque temps après la loi Rothschild de 1974. Vous savez qu’avant cette date les gouvernements pouvaient augmenter ou diminuer la masse monétaire en fonction des besoins du pays. Il « empruntait » à la Banque centrale pour les grands travaux en faisant fabriquer les dollars nécessaires et ensuite pouvaient les détruire si l’inflation grimpait un peu trop. Mais en 73 et 74, cette façon de faire a été éliminée par lesdites lois mentionnées plus haut.


    Je sais qu’à partir de 74 le Canada, tout comme la France, aurait si le gouvernement avait besoin de finance de passer par les banques privées. Mais les banques ont bien sûr prêté, mais avec des intérêts.


    Ce qui a entrainé un intérêt sur l’emprunt qui aujourd’hui est devenu le troisième poste comptable obligeant le gouvernement à rembourser les banques.

    J’ose comprendre les raisons de « l’anticonstitutionnalité » de la loi. Mon explication est sans doute bancale, mais elle me fait comprendre. Nous savons que la monnaie appartient à l’État. Il est vrai que l’argent scriptagramme, inscrit dans les livres de banques n’est que des chiffres. Mais les liquidités, elles, appartiennent à l’état, et pour moi l’état c’est le peuple.


    Quand les banques privées me chargent un intérêt, un loyer autrement dit, j’ai lu que cette façon de faire ressemblait à un propriétaire occupant son appartement devrait payer un intérêt au voisin d’en face. Ce voisin banquier pas fou compte le capital de mon logement qu’il dit qu’il est le propriétaire et moi, j’ai accepté cette règle. Puisque j’ai pris un retard, mon voisin a décidé de me charger un intérêt. Création d’une dette ex nihilo. Cette dette augmente comme on l’a vu durant les 40 dernières années. Ce sont des centaines de milliards de dollars que les banques ont pu engendrer sans faire d’effort.


    Nous pouvons prendre ce poste comptable « services de la dette » à un tel niveau que cela représente de la cupidité. Je vais arrêter mon analyse qui est sans doute bancale, mais je pense ne pas être trop loin de l’explication. Alors, la loi est maintenant anticonstitutionnelle comment se fait-il que jamais nous n’en ayons jamais entendu parlé? Peut être que le gouvernement en place n’y ont pas intérêt, dans tous les cas cette information a été bloquée ou censuré dans les média.

    Et si nous arrêtions de payer ces fameux intérêts, est-il possible que l’on puisse revenir au départ. Nous payons le résiduel et ainsi nous pourrons donner une chance à nos générations futures et il me semble que le banquier retrouverait son vrai rôle. Je crois qu’avec ces 10 milliards au Québec en dépenses en moins et 60 au Canada permettrait de bien entamer la reconstruction d’une économie forte et plus juste.


    Qu’en pensez-vous?


    Dans l’attente d’une réaction de votre part.


    Martin Plante MSC BSC

    conseiller en développement durable
  • a signé 2017-05-11 11:43:28 -0400
    Adam Smith
  • a signé via 2017-05-03 20:13:39 -0400
    Vivement, vraiment, un système mieux représentatif. Je ne veux pas que les choses aillent vite et n’importe comment, je veux que notre gouvernance soit censée, songée et qu’elle nous mènent, ensemble, là où la majorité – ayant eu le temps de s’informer et de réfléchir! – veux bien aller :)
  • a signé 2017-04-19 13:11:56 -0400
  • a signé 2017-04-18 16:12:16 -0400
    When I voted Liberals in November 2015, I mainly voted for a change in the first-past-the-post system. Why? First, because Justin Trudeau, at the time, firmly promised it. Second, I am tired of an electoral system that trumps (unintended pun) our democracy.


    Third, I want to see a system that youth will value and will inspire them to vote. Fourth, I like to see a fair game being played and a winner that deserves to be called as such. Fifth, I want to see a winner winning 50 per cent plus one of the votes in order to govern me and all Canadians.


    Simply put, Mr. Trudeau, don’t make me regret having voted for the Liberals the last time.
  • a signé 2017-04-18 16:06:48 -0400
  • a signé 2017-04-08 22:42:39 -0400
  • a signé 2017-04-07 23:50:32 -0400
  • a signé 2017-04-07 22:24:02 -0400
  • a signé 2017-04-04 12:10:49 -0400
    parlez sans arret jusqu’a ce qu’ils finissent par changer ce mode de scrutin désuet et anti democratique

    merci
  • a signé 2017-03-27 16:50:37 -0400
  • a signé 2017-03-26 00:07:41 -0400
  • a signé 2017-03-23 17:05:59 -0400
  • a signé 2017-03-23 16:42:06 -0400
  • a signé 2017-03-22 18:45:58 -0400
  • a signé 2017-03-22 18:36:41 -0400
  • a signé 2017-03-22 17:40:27 -0400
  • a signé 2017-03-22 17:37:29 -0400
  • a signé 2017-03-17 13:30:54 -0400
  • a signé 2017-03-14 15:11:04 -0400
    Il est grand temps pour un bon nettoyage et un changement dans notre mode de scrutin!
  • a signé 2017-03-07 20:12:00 -0500
    Il est grand temps qu’un scrutin partiellement proportionnel soit mis en place afin de représenter un maximum d’électeurs(trices.
  • a signé 2017-03-07 18:37:54 -0500
  • a signé 2017-03-07 18:37:54 -0500
  • a signé 2017-03-04 16:51:47 -0500
  • a signé 2017-02-19 13:03:21 -0500
  • a signé 2017-02-12 17:25:09 -0500
    Luc Provost
  • a signé 2017-02-12 17:04:31 -0500
    Tommy Tremblay
  • a signé 2017-02-10 19:15:01 -0500
  • a signé 2017-02-10 17:24:46 -0500

Contact

Alexandre Boulerice, député NPD de Rosemont-La Petite-Patrie
514-729-5342
514-729-5875
Écrire un courriel

1453, rue Beaubien Est, bureau 208
Montréal, H2G 3C6

Demandes médiatiques

1-613-222-2351
Écrire un courriel