Le NPD veut mettre fin au Club privilège des Libéraux

Le porte-parole du NPD en matière d’éthique, Alexandre Boulerice, a annoncé aujourd’hui qu’il déposera un projet de loi visant à donner force de loi aux règles d’éthique des libéraux, ce qui donnerait à la commissaire à l’éthique les outils pour enquêter sur les activités de financement privées donnant accès à des ministres ou au premier ministre en échange de dons à un parti politique.

CashForAccess-FB-Share-FR.jpg

« Après avoir promis aux Canadiens qu’ils feraient mieux que les conservateurs, voilà que les libéraux disent que leurs tactiques de financement controversées sont acceptables parce que les conservateurs s’en sont servis eux aussi, a déclaré M. Boulerice. Leurs propres règles d’éthique interdisent ce genre d’activité de financement exclusive donnant des accès privilégiés, mais, parce que ça fait leur affaire, ils semblent avoir oublié l’existence de ces règles », a ajouté le député.

Le projet de loi du NPD enchâsserait les principes établis par le premier ministre lui-même dans son plan Pour un gouvernement ouvert et responsable à l’intérieur de la Loi sur les conflits d’intérêts, afin de donner à la commissaire à l’éthique les pouvoirs dont elle déclarait avoir besoin pour enquêter sur ces activités de financement donnant des accès privilégiés au gouvernement.

« Le premier ministre enfreint ses propres règles, a ajouté M. Boulerice. Mon projet de loi permettra de faire ce qu’il aurait dû faire lui-même dès le début : donner force de loi à ces règles pour que la commissaire à l’éthique ait les pouvoirs nécessaires pour enquêter. Il faut interdire ces événements du gouvernement libéral qui donnent des accès privilégiés aux plus fortunés de notre société », a‑t‑il conclu.

Cliquez ici pour appuyer nos démarches. 

Affichage de 1 réaction

Please check your e-mail for a link to Activer votre compte.
  • commented 2016-12-17 17:08:07 -0500
    La première ministre Marois a introduit la loi sur le financement publique des partis au Québec et elle a été votée unanimement. Présentement l’argent publique finance seulement ceux qui sont assez riches pour payer de l’impôt, jusqu’à 650$/an quand ils contiibuent à un parti politique. Aristote préconisait un état d’aide aux pauvres (le 99% en terme d’aujourd‘hui ) pour qu’ils n’utilisent pas leur vote pour enlever la richesse aux riches, i e plus de démocratie. (voir son livre ‘’Politique’’). Les Conservateurs utilisent le financement publique pour créer moins de démocratie. Au lieu de mettre des clôtures pour que le 1% ne fasse pas ses magouilles avec le financement des partis, enlevons cette possibilité de faire des magouilles, avec la méthode québécoise. Ça marche !

Devenir bénévole Salaire minimum Réforme Démocratique

Contact

Alexandre Boulerice, député NPD de Rosemont-La Petite-Patrie
514-729-5342
514-729-5875
Écrire un courriel

1453, rue Beaubien Est, bureau 208
Montréal, H2G 3C6

Demandes médiatiques

1-613-222-2351
Écrire un courriel