De nombreux citoyens préoccupés par les compteurs intelligents

Depuis les derniers mois, vous êtes nombreux à avoir contacté mon bureau concernant les nouveaux compteurs intelligents d’Hydro-Québec.

L’installation de ces compteurs intelligents est entamée dans les domiciles de Rosemont – La Petite-Patrie depuis l’automne 2013 et plusieurs citoyens m’ont fait part de leurs inquiétudes au niveau de la santé, de la hausse des coûts, du piratage et de la protection de la vie privée.

Il s’agit d’une décision d’Hydro-Québec, une société qui est sous juridiction du gouvernement du Québec. À cet effet, le gouvernement du Québec s’est dit sensible aux inquiétudes exprimées par de nombreux citoyens et municipalités. L’un des problèmes est qu’il faut assumer des frais élevés si l’on refuse l’installation des compteurs de nouvelles générations. Cela a été dénoncé par l’Assemblée nationale, notamment dans une motion adoptée à l’unanimité et dans un décret ministériel. À ce stade-ci, il appartient donc à la Régie de l’énergie, qui étudie les demandes tarifaires d’Hydro-Québec, de prendre une décision sur les frais associés à l’option de retrait des nouveaux compteurs. Avoir une offre d’option de retrait juste et abordable pour les citoyens qui le désirent est primordial.

Néanmoins, le gouvernement fédéral a une part de responsabilité dans cet enjeu. En effet, les compteurs intelligents doivent respecter la réglementation qui est définie par Santé Canada et le Code de sécurité 6. Le Code de sécurité 6 de Santé Canada définit les limites acceptables d’exposition humaine à l’énergie électromagnétique des radiofréquences. Le Code de sécurité 6 a fait l’objet d’une demande de mise à jour car il a été jugé insuffisant pour assurer adéquatement la sécurité et la santé des citoyens. Nous attendons avec impatience le rapport du groupe d’expert qui travaille sur cette question comme le NPD a demandé à plusieurs reprises sa révision, et ce depuis 2010. Le rapport du groupe d'expert devrait être disponible en juin prochain. Le président de ce groupe d’expert s’est retiré en juillet dernier à cause d’allégations de conflit d’intérêt. Il avait notamment travaillé sur une étude financée en partie par une entreprise de télécommunications sans fil. Pour lire notre article sur les conservateurs et la science, cliquez ici.

Principe de précaution

Au NPD, nous sommes en faveur du principe de précaution et sommes d’avis que de plus amples études doivent être effectuées sur les risques de l’exposition aux micro-ondes. Plusieurs recherches sont déjà disponibles, toutefois il faut prendre en compte que les effets de l’exposition aux radiofréquences ne sont pas toujours évidents dans l’immédiat. Nous vous invitons à vous informer sur le sujet. Les chercheurs ne sont pas unanimes et chacun présente un point de vue différent sur cette question.

Voici quelques liens intéressants à consulter :

820 000 compteurs intelligents d’Hydro émettent déjà les radio-fréquences, Le Devoir

Rosemont – La Petite-Patrie Refuse : Groupe de citoyens qui se sont mobilisés contre les compteurs intelligents

Compteurs intelligents : des experts dénoncent la « désinformation flagrante »

Affichage de 1 réaction

Please check your e-mail for a link to Activer votre compte.
  • published this page in Nouvelles 2016-01-26 11:50:51 -0500

Devenir bénévole Salaire minimum Réforme Démocratique

Contact

514-729-5342
514-729-5875
Écrire un courriel

1453, rue Beaubien Est, bureau 208
Montréal, H2G 3C6